• Anviga.com

Zéro déchet, clarifier ce slogan

Mis à jour : mars 10



Depuis deux décennies ce slogan est apparu en Europe et aujourd'hui il est dans la panoplie de toutes les communications politiques et environnementales.

Plus qu'un slogan, c'est aujourd'hui un mouvement commercial et le business de mouvements associatifs, largement sponsorisés par les institutions publiques.

Mais devant la progression constante et constatée du volume des déchets produits partout dans le monde, il peut-être utile de s'interroger sur cette formule.

Trois aspects semblent très positifs pour illustrer ce slogan:

- Les ménages que l'on incite à faire plus attention au choix des emballages dans le quotidien ou à tenter de mettre à part leurs épluchures pour faire du compost.

- Les interdictions qui se multiplient à travers le monde d'utiliser des sacs en plastiques dans les commerces et des ustensiles en plastique

- Les gouvernements qui s'engagent dans des politiques de zéro déchets dans les rues, parce que la situation engendrée par l'accumulation des déchets est catastrophique pour la salubrité publique et l'image du pays.

Maintenant, avec le recul nécessaire, on peut être certain, derrière ces efforts personnels ou publics, que malheureusement le volume des déchets produits sur la planète va continuer de croitre à toute vitesse. Toutes les études concordent sur ce point, conséquence mécanique de l'augmentation de la population mondiale et du mode de vie de milliards d'individus qui accèdent à des modes de consommation qui produisent plus de déchets.

Donc si l'on résume, pendant que tout le monde chante zéro déchet, le volume des déchets produits explose.

A ce stade, je crois que l'on peut en vouloir aux associations qui se sont développées sur le slogan zéro déchet, parce qu'elles ont entretenu une confusion. En faisant porté la responsabilité de la production de déchets sur les consommateurs, sans remettre en cause le mode de gestion des déchets produits.

D'ailleurs les grands groupes privés qui collectent et traitent les déchets à grand frais dans les pays riches se sont parfaitement accommodés de ce slogan qui ne remettait pas en cause leur modèle économique.

Il est temps pour clarifier les débats et pour sortir le plus vite possible de l'impasse mondiale dans laquelle nous sommes, et d'adopter une formule plus claire: zéro déchets dans les décharges. L'enjeu planétaire est la valorisation des déchets.


contact@anviga.fr

www.anviga.com

16 vues

ANVIGA

+33 1 49 23 05 77

©2019 par ANVIGA. Créé avec Wix.com