• Anviga.com

Valoriser les déchets électroniques

Mis à jour : janv. 20



Les chiffres sont récents, mais tout est déjà vieux dans le rapport relatif aux déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) tout récemment publié par l'Université des Nations unies.


Le neuf, d'abord : nous disposons désormais de données plus précises concernant nos modes de vie connectés.


En 2016, le monde a en effet produit 44,7 millions de tonnes de DEEE, soit 4 500 Tour Eiffel. Chaque être humain en produit plus de 6 kilos par an et ce chiffre, en hausse de près de 5% par rapport à 2014, devrait encore croître de près de 7% d'ici 2021. Or le rapport souligne que seuls 20% des métaux contenus dans les DEEE passent par les circuits officiels de recyclage.


Le vieux, ensuite : à quelques chiffres près, nous savions déjà tout cela. Déjà, en 2011, le Programme des Nations unies pour l'environnement avait publié un document pointant les difficultés à réinsérer les métaux, notamment rares, dans les circuits de l'économie circulaire.


Huit ans plus tard, les quantités de DEEE ne cessent de s'amplifier et le retraitement des métaux rares demeure faible. Selon les dernières données fournies par la Commission européenne, nous recyclons ainsi à peine plus de 1% du baryte, du béryllium, du cobalt, du gallium, de l'indium, du phosphore, du tantale ou encore du silicium que nous consommons...


L'explosion dans les pays du Sud de la consommation d'outils technologiques offre des opportunités réelles de valorisation avec des investissements raisonnables et la création de nombreux emplois.


Recover electronic waste


The figures are recent, but everything is already old in the report on waste electrical and electronic equipment (WEEE) recently published by the United Nations University.


New figure, first: we now have more precise data on our connected lifestyles.


In 2016, the world produced 44.7 million tonnes of WEEE, i.e. 4,500 Eiffel Tower. Each human being produces more than 6 kilos per year, and this figure, up by almost 5% compared to 2014, should still grow by almost 7% by 2021. The report stresses that only 20% of the metals contained in WEEE go through official recycling circuits.


The old figure, then: apart from a few figures, we already knew all that. Already in 201, the United Nations Environment Program had published a document pointing out the difficulties in reinserting metals, particularly rare metals, into the circuits of the circular economy.


Eight years later, the quantities of WEEE continue to increase and the reprocessing of rare metals remains low. According to the latest data provided by the European Commission, we recycle just over 1% of baryte, beryllium, cobalt, gallium, indium, phosphorus, tantalum or even the silicon we consume. .


The explosion in the countries of the South of the consumption of technological tools offers real development opportunities with reasonable investments and the creation of many jobs.


contact@anviga.fr

www.anviga.com

0 vue

ANVIGA

+33 1 49 23 05 77

©2019 par ANVIGA. Créé avec Wix.com