• Anviga.com

Sénégal "zéro déchet"

Mis à jour : janv. 20


@Macky_Sall : "J’appelle à une mobilisation générale pour forger l’image d’un nouveau Sénégal. Un Sénégal plus propre dans ses quartiers, dans ses villages et dans ses villes. En un mot : un Sénégal avec zéro déchet" #InvestitureMS2019


Enfin, un des grand dirigeant africain a donné le départ d'une vaste campagne publique contre un des fléau qui ronge le continent, l'accumulation des ordures dans les rues.


Avec justesse, le Président a rappelé ces derniers jours que la mobilisation des autorités publiques et locales ne serait pas suffisante pour gagner ce combat pour la salubrité publique. Il a rappelé cette semaine que le combat pour le zéro déchet dans les rues est d'abord un combat citoyen pour ne pas subir les conséquences sanitaires, environnementales et économiques de cette pollution du quotidien.


Cet appel politique au meilleur sens du terme est un signe très positif pour l'avenir du continent, de ses habitants et de tous ceux qui se rendent en Afrique. Toutefois, la partie engagée par les plus hautes autorités sénégalaise doit être relayée par des initiatives économiques et industrielles puissantes. En effet, les déchets ramassés, vont être déplacés à grands frais vers des centres de stockage.


Au Sénégal, comme dans de nombreux pays, il serait pourtant utile de ne pas accumuler les déchets collectés dans des décharges même modernisées avec le soutien des fonds internationaux, mais de les utiliser. Le dynamisme industriel pourrait être soutenu par la transformation des déchets. Un exemple : la carbonisation des déchets peut produire un très grand volume de poudre de charbon que les cimenteries sénégalaises pourraient utiliser avec profit pour alimenter leur mix énergétique.


Le fait que les autorités s'engagent dans la voie de la responsabilité collective pour la gestion des déchets aux quotidien est une excellente chose, mais pour tenir la distance, le modèle de gestion de déchet local doit impérativement s'écarter des modèles occidentaux et se doit se tourner à grande échelle vers des pratiques circulaires de transformation des déchets.


Senegal : on the way to Zero waste


@Macky_Sall : "I call for a general mobilization to forge the image of a new Senegal. A cleaner Senegal in its neighborhoods, in its villages and in its cities. In a word: a Senegal with zero waste" #InvestitureMS2019


Finally, one of the great African leaders gave the start of a vast public campaign against one of the plagues which is eating away at the continent : the accumulation of garbage in the streets.


Rightly, the President has recalled in recent days that the mobilization of public and local authorities would not be sufficient to win this fight for public health. He recalled this week that the fight for zero waste in the streets is first of all a citizen fight not to suffer the health, environmental and economic consequences of this pollution of everyday life.


This political appeal in the best sense of the word is a very positive sign for the future of the continent, its inhabitants and all those who go to Africa. However, the party engaged by the highest Senegalese authorities must be relayed by powerful economic and industrial initiatives. Indeed, the collected waste will be moved at great cost to storage centers.


In Senegal, as in many countries, it would nevertheless be useful not to accumulate the waste collected in landfills, even modernized with the support of international funds, but to use them. Industrial dynamism could be supported by the transformation of waste. An example: the carbonization of waste can produce a very large volume of coal powder that Senegalese cement factories could use profitably to fuel their energy mix.


The fact that the authorities are embarking on the path of collective responsibility for the daily management of waste is an excellent thing, but to keep the distance, the local waste management model must imperatively move away from Western models and must turn to large-scale circular waste processing practices.


contact@anviga.fr

www.anviga.com





ANVIGA

+33 1 49 23 05 77

©2019 par ANVIGA. Créé avec Wix.com