• Anviga.com

Pourquoi la pyrolyse des déchets?

Mis à jour : janv. 20





La pyrolyse « flash » consiste à chauffer rapidement les déchets jusqu’à des températures de l’ordre de 500 à 650 ℃. Elle permet de maximiser la production de gaz, et minimiser la production de coke. Ce gaz est ensuite refroidi afin que les chaînes carbonées les plus longues soient condensées en une huile, les chaînes les plus courtes restant à l’état gazeux. Inversement, une pyrolyse lente à température basse (entre 300 et 400 ℃) favorisera la production de coke.

Le terme de « thermolyse » est fréquemment utilisé. Il désigne une pyrolyse où la chaleur nécessaire aux réactions est apportée par une source extérieure à la charge à pyrolyser. Le plus souvent, cette chaleur provient de la combustion des gaz de pyrolyse, cette combustion ayant lieu dans un réacteur différent de celui où s’effectue la pyrolyse. Seul le terme « pyrolyse » a été retenu pour désigner indifféremment ces 2 situations. (sources Ademe)


Peu utilisé dans les pays riches, cette technologie éprouvée et économique est particulièrement adaptée pour les pays n'ayant pas les ressources pour s'offrir des "cathédrales à déchets". Nos ingénieurs travaillent avec les experts et les entreprises qui développent ces technologies pour répondre aux besoins des décideurs publics et des habitants à travers le monde.



Why take an interest in pyrolysis of waste?


"Flash" pyrolysis consists of rapidly heating the waste to temperatures between 500 and 650 ℃. It increases the production of gas, and minimizes the production of coke. Then, this gas is cooled so that the longest carbon chains are condensed into an oil, the shortest chains remaining in the gaseous state.

Conversely, "slow" pyrolysis at low temperature (between 300 and 400 ℃) will promote the production of coke.


The term "thermolysis" is frequently used. It designates a pyrolysis where the heat necessary for the reactions, is provided by an external source to the charge which is going to be pyrolyzed. Most often, this heat comes from the combustion of the pyrolysis gases, this combustion taking place in a reactor which is different from the one in which the pyrolysis takes place. Only the term "pyrolysis" has been retained to designate these 2 situations indifferently. (sources Ademe)


Almost unused in rich countries, this proven and economical technology is particularly suitable for countries that do not have the resources to afford "waste cathedrals". Our engineers work with experts and companies that develop these technologies to meet the needs of public decision-makers and residents around the world.


contact@anviga.fr




39 vues

ANVIGA

+33 1 49 23 05 77

©2019 par ANVIGA. Créé avec Wix.com