• Anviga.com

Déchets plastiques : sortir de l'hypocrisie

Mis à jour : janv. 20


Nous aimerions tous que la mise en oeuvre de bonnes pratiques dans l'usage des plastiques nous sauve de ce fléau environnemental.


Mais les chiffres sont là et sont implacables. Les sols de nombreux pays, les plus belles plages, les océans, sont saccagés par les plastiques usagés.


Ici ou là des initiatives heureuses apparaissent et se structurent pour trier certains plastiques afin de les écouler dans des filières de valorisation.


Mais ni ces initiatives, ni les campagnes d'information, ni les décisions des gouvernements ne vont régler, ni à court, ni à moyen terme la tragédie planétaire des plastiques en fin de vie.


Il est aujourd'hui indispensable de multiplier les projets pour permettre de valoriser localement tous les plastiques dans des unités de proximité qui évitent le transport, souvent considéré comme le cancer de la gestion des déchets par les couts prohibitifs qu'il génère.


La pyrolyse, technologie éprouvée en matière de transformation des gommes pneumatiques s'applique également aux plastiques avec des rendements extrêmement intéressants.


Il faut s'avoir que 10 000 tonnes de plastiques se transforment en 4 millions de litres d'huiles pyroliques. Ces huiles peuvent se raffiner en fuels lourds ou en carburants selon les besoins des marchés locaux.


Il est donc invraisemblable de mettre dans des décharges un tel gisement de richesses et plus encore de les laisser par terre.


Les technologies existent et se développent en particulier en Asie. Elles permettent d'affronter les défis d'aujourd'hui et de demain en attendant que nous ne produisions plus de plastiques.


Plastic waste: getting out of hypocrisy


We would all like the implementation of good practices in the use of plastics to save us from this environmental scourge.


But the numbers are there and are relentless. The soils of many countries, the most beautiful beaches, the oceans, are ransacked by used plastics.


Here and there, initiatives appear and are structured to sort certain plastics in order to dispose of them in recovery channels.


But neither these initiatives, nor information campaigns, nor government decisions will resolve, either in the short or in the medium term, the planetary tragedy of end-of-life plastics.


Today, it is essential to multiply projects to enable local recovery of all plastics in proximity units which avoid transport, often considered as the cancer of waste management by the prohibitive costs it generates.


Pyrolysis, a proven technology in the processing of pneumatic tires, also applies to plastics with extremely attractive yields.


You have to realize that 10,000 tonnes of plastics are transformed into 4 million liters of pyrolitic oils. These oils can be refined into heavy fuels or fuels according to the needs of local markets.


It is therefore improbable to put in such a deposit a wealth of riches and even more to leave them on the ground.


Technologies exist and are developing in particular in Asia. They allow us to face the challenges of today and tomorrow while waiting for us to no longer produce plastics.


contact@anviga.fr

www.anviga.com

ANVIGA

+33 1 49 23 05 77

©2019 par ANVIGA. Créé avec Wix.com